top of page

CONCERT

Finale nationale des voix d’Outre-mer

Opéra Bastille retransmis en direct sur France Outre Mer

Finale nationale des voix d’Outre-mer

En cette soirée du lundi 10 octobre, l'Opéra Bastille a donné le "la" aux candidats de la finale nationale des voix d'Outre-Mer. Ce 4ème opus, dont la direction artistique a été orchestrée de mains de "maestro" par le contre-ténor Fabrice di Falco, a mis sous les projecteurs de l'amphithéâtre dudit lieu mythique, les talents lyriques d'outre-mer de demain. 17 finalistes ultramarins ont concouru devant un jury de professionnels dont Ève Ruggeri et Firmine Richard.

 

Le niveau fut élevé. De l'océan Indien à l'océan Atlantique par l'océan Pacifique, les standards d'airs d'opéra ont envoûté la scène dans un voyage de voix célestes, pleines et rondes. Trémolos en avant, les notes étaient tenues. La technicité et l'harmonie étaient au rendez-vous de cette soirée.

 

A cette occasion, le maître de cérémonie Fabrice du Falco a reçu du président du comité des arts et de la culture internationale, Jean Eric Duluc, la médaille d'or des arts et de la culture, récompensant ses engagements, son dévouement et son travail méritant mettant ainsi en avant le patrimoine culturel lyrique au travers de prodiges ultramarins.

Par Daphné Victor

thumb_1200x630-VoixdesOutre-mer-61585820016f8.jpeg
271711314_401078045145607_2263585585757768666_n_edited.jpg
Ancre 1

Gilles Dreu fête ses soixante ans de carrière

« Et il chante encore, après toutes ces années, comme une force en lui, le plaisir d’être là ». Oui, il chante encore. La scène, c’est comme la montagne, elle vous gagne. « On y revient toujours » et il le prouve.

 

À 87 ans, Gilles Dreu n’a rien perdu de sa superbe. C’est à la Nouvelle Ève qu’en ce jeudi 11 mai, le vaillant octogénaire a célébré ses soixante ans de carrière. Il a interprété ses incontournables succès comme « Alouette Alouette », « Descendez l’escalier » et a partagé la scène lors de « duos surprises » avec ses fidèles compagnons de tournée que sont Alain Turban, Fabienne Thibeault, Pierre Billon, Stone et Frédéric Zeitoun. Ah, les potes, y a que ça de vrai !

 

Et ils étaient bien présents.  Assis dans la salle comme ils le seraient « au comptoir des amis », les chanteurs Sophie Darel, Pascal Danel, Richard Dewitte, Mathieu Sempéré, Coco le Rigolo, le publicitaire Jacques Séguéla et le magicien Hypnotiseur Sam Sellem ont témoigné tout leur attachement et toute leur considération au chanteur de « 4 fois 20 ans » ; une nostalgie heureuse bercée par la sincérité et la bonne humeur à laquelle ont aussi participé « Les Amoureux du Sacré-Cœur ».

 

Dignes représentants du village pavé, sinueux et pentu de la Butte, Sandy et François, ont, pour l’occasion, interprété trois titres extraits de leur premier Album « La Différence ». Alors, bon anniversaire Monsieur Gilles Dreu ! »

https://www.gillesdreu.fr

Par Daphné Victor

Resized_20220511_204552.JPG
Resized_20220511_204732.JPG
IMG_1732.jpg
IMG_1740.jpg
Ancre 2

Quand Berger nous est conté

 

L’intemporel et indémodable Michel Berger « chantait pour ceux qui sont loin de chez eux ». Trente ans après sa disparition, l’auteur-compositeur-interprète Joshua Lawrence lui rend un vibrant hommage. Le piano du chanteur aux titres à succès n’a eu de cesse d’écrire des chansons pour le public. Le talentueux Joshua fait résonner les notes du sein pour raconter son enfance, l’importance de la musique, la peur de l’abandon, son rapport à l’amour.

Il nous livre « des mots tendres » pour parler viscéralement de lui à travers les textes intergénérationnels de son idole ; un « message personnel » qu’il nous partage de son grain de voix homologue à celui de son mentor, sans mimétisme aucun, qui charme autant qu’il trouble tant leurs accords sont à l’unisson. Ce « Double Je » dans lequel Joshua échange avec l’artiste de son enfance, est un piano-voix intimiste empreint de sensibilité. C’est « une épreuve d’artiste » qu’il relève sans artifice, avec la grandeur d’âme qui est la sienne. Émotion et nostalgie garanties à retrouver lors du festival d’Avignon au Théâtre du Verbe Fou, du 7 au 26 juillet 2022.

 Par Daphné Victor

 (C) DR/CL

Resized_20220513_194217.JPG
Resized_20220513_191500.JPG
Resized_20220513_200759.JPG
Ancre 3

“Freddie Mercury must go on”avec CoverQueen

 

On les attendait. L’impatience était palpable. Le groupe CoverQueen va enfin se produire à Paris pour présenter The World of Queen, un show digne des productions américaines. Qui plus est, on dit  « Cocorico », car c’est un groupe français ! À sa tête, les frères Fred et Alexandre Caramia. Fans de Queen, ils revisitent les standards du chanteur mythique en offrant une performance scénique au jeu de lumières et aux effets pyrotechniques exceptionnels ; « A kind of magic ».

Entourés d’un guitariste, d’un bassiste et d’un pianiste, Fred le chanteur aux tessitures lyriques et Alexandre le batteur, ressuscitent l’esprit des concerts de la star de rock britannique. Leur succès n’est plus à démontrer.  « They are the champions ». Depuis plusieurs années, ils remplissent les grandes salles.

 

En tournée dans toute la France pour 50 dates, les vibrations et les émotions ne peuvent qu’être qu’au rendez-vous de ce show événement dédié à la mémoire de Freddie Mercury, disparu il y a plus de trente ans. Alors, « you will rock you » pour en prendre plein les yeux et plein les oreilles ?

 

Direction le palais des Congrès (Paris XVIIème) le vendredi 3 février 2023  à 20H30 – Réservations : 01 40 68 22 22 - www.theworldofqueen.com

 Par Daphné Victor

Capture d’écran 2022-05-20 à 17.47.59.png
FRED CQ7.jpg
FB_IMG_1649267460808.jpg
Ancre 4

Oldan, le poète dandy

De son vrai nom Daniel Olive, Oldan est un chanteur atypique. Alors oui par sa génération, ses attitudes, sa voix, ses textes et certaines de ses mélodies, il nous fait immanquablement penser à Baschung, Higelin Arno, Lavilliers, Dutronc, Sheller et Gainsbourg.

Mais une fois toutes ses influences et similitudes dépassées et que l’on s’intéresse véritablement à l’artiste, on y fait une rencontre des plus intéressantes ; celle avec un dandy érudit. Caché sous un chapeau bas et dernière des lunettes noires, l’intriguant à la haute silhouette, nous a livré sur la scène des « Trois Baudet » (Paris XVIIIème) le 15 novembre dernier, un moment suspendu dans lequel il s’est joué des mots avec dextérité. Lors de ce concert unique le poète libre nous a embarqué de sa voix éraillée et non moins envoutante dans son univers rock et sombre. Dans le meilleur des mondes possibles, le bonheur est-il mobile ou immobile ? 

 

Et le meilleur est-il dans les apparences ? Le parolier nous a parlé d’amour, du couple, de sexe, de sentiments, de mort, d’écologie, de la planète et même de la fin du monde. Face aux « gens avec leurs manières, leurs folies, leurs manigances » et face à un idéal devenu aseptisé, lui, « l’ange noir », « le roi de rien », « le gardien de la porte des abysses » ne cherche qu’à « être simplement heureux », à être un « humain moderne ».

Oldan, le troubadour esthète à découvrir dans son nouvel opus live « Scène occupation » enregistré en direct et en salle - https://www.oldan.fr/

Par Daphné Victor

 

Crédit photos : © Mel Butterfly 

Screenshot_20221116-182524_Instagram.jpg
bottom of page